La mémoire : des moyens pour la préserver

Contrairement à ce que l’on entend parfois, le cerveau n’est pas un muscle. Et pourtant, il est possible et particulièrement pertinent de le faire travailler afin de stimuler sa mémoire pour aborder le fait de vieillir avec davantage de sérénité.

Un cerveau, ça s’entraîne

Malgré le temps qui passe, plusieurs moyens existent afin d’aiguiser notre cerveau : pratiquer des exercices intellectuels comme la lecture, les jeux de calcul mental, de société ou encore de mémorisation, permettent en effet de l’entretenir. Les voyages, les sorties entre amis (cinéma, concerts…) ne sont pas à mésestimer car ils permettent de faire de nouvelles rencontres qui stimulent notre intellect. En somme, toutes les activités qui permettent un renforcement des fonctions cognitives sont à conseiller car, ainsi que l’ont démontré diverses études, entretenir ses fonctions cognitives réduit les risques de sécréter des troubles de la mémoires.

Senior care assistant reading book elderly man

Quid de l’activité physique ?

Les activité physiques ne sont pas à proscrire, bien au contraire. Inutile de s’affoler pour autant : il ne s’agit pas de rechercher la performance sportive : une simple marche permet par exemple d’oxygéner notre cerveau et donc de renforcer notre mémoire. Et n’oublions pas que le cerveau est une magnifique mécanique qui, bien que fragile, reste pleine d’espoir : quel que soit l’âge, il est en effet en mesure de générer de nouveaux neurones !A happy, active senior couple going for a bike ride.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Décrivez-nous vos besoins, nous vous recontactons rapidement

(*)Champs obligatoire