Aménager son domicile pour bien vieillir : 2ème partie

Après la première partie de ce dossier publiée la semaine dernière, nous poursuivons notre réflexion sur les réflexes à avoir lorsque l’on souhaite rester chez soi malgré l’handicap et/ou l’âge avançant.

La domotique, un allié précieux

Les nouvelles technologies domotiques sont d’un grand secours. Le chauffage thermique apporte un confort indéniable alors que l’automatisation des volets roulants, des fenêtres et des portes permet d’éviter bon nombre d’efforts potentiellement douloureux grâce à une simple pression sur une télécommande.

hand pressing a remote control controlling an electric roller shutter

Le Spielberg show

La domotique se révèle également particulièrement utile dans le domaine des alarmes. Ainsi, vous pouvez programmer votre alarme pour qu’après avoir sonné, un scénario débute : ouverture des volets, allumage des éclairages, appel à un centre de télé-assistance… En outre, si une fuite d’eau, de gaz ou si un début d’incendie se déclare, le système d’alarme vous prévient.

iStock_000087378623_Large

Dérapages interdits

Autre grand ennemi de la personne âgée, le dérapage. Ainsi, aménager sa salle de bain avec des barres d’appui, un siège ainsi qu’un revêtement anti-dérapant sont les premiers réflexes à avoir. Porter des chaussures ou des chaussons adaptés est également encouragé.

White Plastic shower seat used by the elderly and disabled to aid them by allowing them to sit and wash often reccommended by occupational therapists

Bijoux sécuritaires

Bien que contraignant, porter un bracelet, un médaillon (avec bouton d’appel) ou un détecteur de chutes renforce le sentiment de sécurité de la personne (mais aussi de sa famille) grâce au lien permanent que cela induit avec un voisin ou un centre de télé-assistance.

iStock_000016248044_Large

Aide au financement

Bien évidement ces différents travaux ont un coût et c’est bien souvent là ou le bât blesse. Heureusement, les travaux de maintien à domicile peuvent être pris en charge en partie par l’ ANAH. De plus, des subventions des collectivités locales et des caisses de retraite peuvent être obtenues.

C’est ainsi que vient se conclure notre dossier sur les solutions d’aménagement pour les personnes âgées souhaitant rester à domicile qui, espérons-le, vous aura été utile.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Décrivez-nous vos besoins, nous vous recontactons rapidement

(*)Champs obligatoire