Congé de proche aidant : comment ça fonctionne ?

AU 1er Janvier 2017, les aidants familiaux disposeront d’un droit au congé dès lors qu’ils s’occupent d’un proche âgé en perte d’autonomie ou handicapé.

Prévue par la Loi relative à l’adaptation de la société au vieillissement du 28 décembre 2015 , le décret du 19 novembre 2016 officialise le nouveau congé de soutien familial.

Ce congé prévoit, pour les salariés ayant au moins 2 ans d’ancienneté, une période initiale de congé pouvant aller jusqu’a 1 an afin de permettre de se consacrer à l’accompagnement et l’aide du proche.

Durant cette période, bien entendu, le salarié ne peut pas exercer une autre activité professionnelle mais peut dans certains cas bénéficier d’une rémunération en tant qu’aidant si la personne aidée est bénéficiaire d’aide.

Ce congé peut permettre en tout cas à un certain nombre d’aidants de disposer de plus de  temps a consacrer à un proche âgé ou handicapé. Il est parfois compliqué de jongler entre vie professionnelle et privée, ce congé sans solde pourrait être envisager et toucher 8,3 Millions de personnes aidantes.

caregiver and senior woman, 90 years old, sitting on sofa, and looking at tablet pc

Pour aller plus loin, retrouvez toutes les conditions pour pouvoir bénéficier de ce congé en cliquant ici.

Partager l'article :

Partager sur facebook
Facebook
Partager sur twitter
Twitter
Partager sur linkedin
LinkedIn
Partager sur email
Email

Décrivez-nous vos besoins, nous vous recontactons rapidement

(*)Champs obligatoire