Selon UFC QUE CHOISIR 450 000 à 700 000 des personnes âgées sont concernées par la dénutrition en France.

La dénutrition s’explique par un déséquilibre entre les apports nutritionnels et les besoins de l’organisme. Une insuffisance d’apports entraîne obligatoirement des pertes tissulaires, notamment des fontes musculaires (amyotrophie) avec pour conséquence l’altération des capacités de l’organisme à répondre à certaines agressions (infections), une diminution de l’autonomie particulièrement chez la personne âgée et bien évidemment une perte de poids.

Quels sont les facteurs de risque ?

Il existe plusieurs facteurs favorisant l’apparition d’une situation de dénutrition chez la personne âgée.

  • Présence de maladies neuropsychiatriques ou autres (Maladie de Parkinson, Alzheimer, cancers, maladies cardiaques…)
  • La diminution de la perception sensorielle : le goût et l’odorat, à partir de 50 ans, ces derniers peuvent être touchés. Le goût peut être modifié par la prise de certains médicaments ou encore par des carences en zinc.
  • Les problèmes bucco-dentaires : la sensibilité des gencives et la mastication difficile peuvent entraîner une renonce à des aliments riches en apports nutritifs, mais difficiles à mâcher, comme la viande ou les légumes crus.
  • Le manque d’activité physique : en cas d’absence d’activité physique, la personne âgée produit moins d’effort d’où éprouve moins la sensation de faim et a tendance à sauter des repas.

Comment prévenir la dénutrition chez les personnes âgées ?

  • Enrichir l’alimentation : pour éviter la dénutrition, il est préférable de préparer des plats riches en protéine avec des textures modifiées. Il est aussi recommandé d’enrichir les repas, avec notamment du lait et de la crème. Les apports nutritionnels seront ainsi améliorés.
  • Proposer des textures faciles à consommer : pour pallier aux troubles de la mastication, on peut servir de la viande hachée, du thon émietté, de la soupe, etc.
  • Relever le goût des plats : la dénutrition de la personne âgée peut être due au goût qui s’émousse. Il est donc nécessaire de relever les plats avec des épices, des condiments et des aromates.
  • Pratiquer une activité physique afin de produire de l’effort et provoquer la sensation de faim.